Petits plaisirs

Un nouveau compagnon à 4 pattes !

Aujourd’hui est un jour particulier. Cela fait maintenant 6 mois que nous accueillons un petit corgi à la maison. 6 mois de rire, de stress, de fatigue, de balades et de poils !

Vous connaissez les corgis ? Non ? Vous ratez quelque chose ! Mais je vais y remédier.

Le chien de la reine

 

Jamais sans ses chiens ! La reine d’Angleterre a eu pas moins de 30 corgis. Son premier lui a été offert pour ses 18 ans, et ce fut le début d’une longue histoire d’amour. Depuis, le corgi est devenu un symbole de la famille royale britannique et pour cause, ce chien est incroyable !

 

Une boule d’amour (très têtue et susceptible)

Comment nous avons décidé d’adopter un corgi ? C’est simple, c’est un chien adorable et qui, avec ses quatre mini pattes n’est pas hyper doué pour sauter (quoique le nôtre pense être un kangourou). Mais je vous laisse regarder par vous même :

 

Voilà, voilà, le phénomène que nous avons maintenant à la maison. Lui, en revanche n’aime pas beaucoup l’eau, pas du tout même.

Mais soyons plus sérieux, voici les caractéristiques du corgi :

  • Il existe deux types de corgis : le cardigan, et le pembroke (celui de la reine, et le nôtre)
  • Ils sont originaires du pays de Galles
  • Très intelligents, ils sont également têtus (très) et rancuniers (oh oui !)
  • Petits mais très vifs et puissants
  • Très sportif, il court très vite et adore les longues promenades
  • 10 à 12 kilos adulte
  • Poils moyens avec deux mues par an (et là c’est la galère) vive le furminator !

 

Un chien en appartement comment ça se passe ? 

C’est galère ! Surtout pour lui à mon avis.

Quand nous avons récupéré notre boule de poils, il avait 2 mois et il faisait pipi sur des tapis en attendant de pouvoir aller dehors. Pour ne rien vous cacher, ça a été un mois très compliqué. Il faisait où il voulait quand il voulait. C’est là que l’éducation commence. Après les besoins dans l’appartement, il y a eu les dents qui poussent. Alors là, c’était la guerre ! Les vêtements troués et la peau en gruyère, nous ne pouvions pas jouer sans qu’il morde. Heureusement, nous avons trouvé de l’aide sur un groupe Facebook de corgis.

Plus il grandit et plus il demande de l’attention, heureusement pour lui, mon cher et tendre travaille de la maison. Il peut donc l’embêter pour des câlins !

Moka est devenu vraiment propre à l’âge de 4 mois. Progressivement bien sûr, plus de tapis et une réprimande quand il faisait dans l’appartement. En le sortant trois fois par jours et avec des balades le weekend, nous y sommes arrivés !

Voici Moka a l’âge de 3 mois et demi ! Il est déjà costaud.

 

 

Le bonheur sur 4 pattes 

 

Si notre petit toutou était tout perdu à son arrivée, notre appartement est maintenant son royaume et nous ses sujets ! Au début, il dormait beaucoup, vraiment beaucoup. Maintenant, c’est une pile électrique qui ne demande qu’à jouer. En fait, c’est un mélange de crocodile, kangourou et dinosaure ! Rien que ça !

 

 

Quel bonheur de rentrer, d’entendre ses petites pattes sur le parquet et de le voir remuer la queue et vous sauter dessus. De faire la cuisine et de le voir se lover sur vos pieds, de regarder la télé et de l’avoir sur vos genoux, de voir qu’il se réfugie entre vos jambes quand il a peur et qu’il vous fait confiance. Ces fous rires que l’on peut avoir quand il bouge sa tête sur le côté ou qu’il se met à courir partout. Quand vous prenez votre douche en ne claquant pas la porte, qu’il débarque en trombe, vous regarde et s’enfuit avec la porte grande ouverte et le froid qui arrive, quand il vous regarde de travers par ce que vous l’avez engueulé et qu’il fait la tête, quand il est bloqué au sol par ce qu’il y a un pigeon en face, ou qu’il a vu une feuille tomber.

Bref, tous ces moments qui font que la vie avec un chien est pleine de rebondissement, que vous êtes gagas au bout de deux heures et que vous le couvrez de jouets. Maintenant, nous n’imaginons pas notre vie sans lui, pire, on se demande bien ce que l’on pouvait bien faire avant lui !

  

Attention tout de même ! Prendre un chien a aussi certains côtés négatifs, certes minimes comparés à l’amour qu’il vous donne, mais à ne pas négliger :

  • Il faut le sortir matin, midi et soir (oui, oui, le weekend aussi !)
  • Les frais de vétérinaire sont importants sans compter les jouets et les croquettes
  • Il faut constamment le surveiller et s’en occuper

Heureusement, cela n’est rien quand on voit sa petite tête qui vous regarde et semble vous dire « On joue, on joue, on joue ???? ».

 

Mes conseils 

Nous avons mis quelques mois à se décider sur la race, l’élevage (ou l’adoption, à l’époque, aucun corgi à la SPA) et sur la vie qu’il aurait en appartement (maintenant ou plus tard, dans un plus grand appartement ?). Avant de prendre un chien, il faut réfléchir à plein de choses. Ne vous décidez pas sur un coup de tête. Vous n’imaginez pas le temps que cela prend. Votre vie est bouleversée, je ne plaisante pas. Bientôt, votre vie, vos sorties et vos voyages tourneront autour de lui. Pour vous en sortir voici quelques tips :

  • Soyez fermes sur l’éducation (c’est dur, mais vous vous en mordrez les doigts après)
  • Achetez-lui des jouets qui couinent, ils adorent (même si nous un peu moins)
  • Habituez-le dès petit à rester seul à la maison (même si c’est dur) même pour 30 minutes
  • Consultez les ingrédients interdits pour eux
  • Pour les croquettes, évitez les marques de supermarché (nous c’est orijen)
  • Ne le laissez pas vous mordre, s’il le fait, on le fâche et on lui tourne le dos, il apprendra
  • Bien le tenir dans la rue, certains chiens peuvent être agressifs, faîtes attention
  • Prendre un harnais, beaucoup plus pratique et qui lui fera moins mal (Curli est une super marque)
  • Pour les vacances, si vous ne pouvez pas l’emmener, voici un super site de garde : Holidog

Voilà vous savez tout ! N’hésitez pas à me donner vos conseils également et à partager des photos de vos toutous adorés !

 

Vous aimerez aussi…

Pas de commentaire

Répondre